Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chips d’épluchures

de carottes

Et oui, vous avez bien lu le titre. Pas d’embrouillamini oculaire. Ce n’est pas un phénomène para – visuel, de type amétropies. Je vous avais conseillé lors d’une précédente recette, en l’occurrence celle de la salade de pissenlits, de garder vos épluchures de carottes. Et bien nous y voilà à leur chevet.

 

Ici, je vais vous proposer une idée originale de les cuisiner et donc de les consommer. Re-oui, on peut consommer des épluchures de légumes. Tout à fait. Tout dépend du légume et comment on s’y prend. Car quand on sait faire et comment faire, toutes les parties des légumes (ou presque) peuvent être mangées. Mangées crues, cuites en ragoûts ou autres potages, tartes salées…. Bref, on peut imaginer de nombreuses combinaisons, dixit le rat bleu cinématographique aux grandes oreilles. A défaut, ce qui n’est plus mangeable et/ou « cuisinable » pour nos papilles et nos palets gourmets, les résidus restants le seront pour votre composteur, votre jardin, et donc à nouveau pour vous, lors de vos futures récoltes saisonnières.

 

Bien évidemment, cela ne peut se faire qu’avec des légumes sains, bio, ou très très proche du bio, c’est-à-dire sans pesticides ni produits chimiques ingérés dans le tissu végétal dudit légume. D’autant plus quand on sait que la plupart des produits chimiques restent « stockés en grand nombre » dans la partie de surface - soit la peau -, et beaucoup moins concentrés dans sa chaire. Mais ne vous y fiez pas tout de même, même dans la chaire d’un légume cultivé « industriellement ou à production raisonnée qui octroie tout de même l’utilisation de ces produits », vous retrouverez traces de cette toxicité, indésirable pour notre santé. Dans le choix contraire, libre à vous et à votre conscience.

Comme la carotte se congèle très bien crue (préparée en rondelle en fin de saison, en prévision des futurs bouillons ou ragoûts hivernaux), il en va de même pour sa peau et donc de ses épluchures. Par conséquent, lors de vos futurs repas mitonnés avec des portions de carottes, n’hésitez pas à en garder et à les cumuler dans un sachet ou une boîte hermétique au congélateur. Bien évidemment, après lavage avec ou sans une petite brosse à mains pour bien retirer toute trace de terre, éplucher vos légumes à l’aide d’un économe. L’opération en sera plus aisée et le futur résultat visuellement plus sympathique.

 

A défaut, prendre de carottes fraîchement cueillies.

 

Pour 3 personnes – préparation : 5 min – cuisson : 10 min

 

Selon la quantité de peaux utilisées dans cette recette – donc proportion à moduler.

 

Ingrédients :

  • Épluchures de carottes

  • 1 c à s d’huile d’olive

  • 1 c à c de sucre roux (blond ou brun – selon vos goûts et placards)

 

Préparation :

 

Mettre sous feu doux, dans une poêle, une à deux cuillères à soupe d’huile d’olive. Y verser et laisser frémir vos peaux de carottes. Parsemer rapidement par-dessus, une à deux cuillères à café de sucre roux. Laissez caraméliser en remuant régulièrement à l’aide d’une cuillère, vos épluchures, pendant au moins dix bonnes minutes.

 

Sous la chaleur et l’action du sucre fondu, elles vont se colorer, se dorer et devenir croustillantes, en laissant échapper une bonne odeur appétissante.

 

C’est prêt et suffisant. Bonne dégustation.

Ps : recette sympa en accompagnement d’une viande de type volaille, ou bien en grignotage apéritif.

@+

D, J et p'tit M

Tag(s) : #Autonomie, #Cuisine, #DIY

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :