Jacques Carelman (1929-2012)

Bicyclette symétrique :

Un vélo, un pédalier, deux guidons, deux selles

Peintures et accessoires en état d’usage 100 x 185 cm

Bibliographie : J. Carelman, Catalogue d’objets introuvables,

Paris, Le Cherche Midi, 1997, p. 83.

« Conçue spécialement pour marcher dans les deux sens » 500/700€

Succession Jacques Carelman - Vente le 12 octobre 2013

par ARTPRECIUM.

 

Absurdum mundi

ou la mécanique sauce algérienne :

Des aubaines à la benne ?

 

Dans le courant de l'hiver dernier, j'avais trouvé, en allant jeter mes emballages à la benne de tri, un cadre de vélo et deux roues en assez piteux état...

 

N'écoutant que ma fibre écolo à moins que ce ne soit déjà les sirènes du ferrailleur, j'entrepris de le ramener jusque dans mes pénates afin de décider d'un sort pour lui, tout du moins, plus enviable que les encombrants de la mairie de mon village.

 

Bref, il était là, contre un de mes séchoirs à bois, dans mon jardin, quand, un jour d'activité prenante où j'aurais pu me retrouver en suractivité sur mon canapé, je pris mon cahier de récupération et de bricolage (là où je dessine mes plans et fais mes listes d'objets récupérés et mes fournitures pour le bricolage (c'est là un de mes « trucs »)), et me mis en quête de noter ce dont j'allais avoir besoin pour le réparer...

La liste fut assez longue car il manquait des pièces sur la machine, qui bien que de conception très rudimentaire, n'en avait pas moins subi de rudes épreuves.

 

Donc, je me mis en quête de pièces...

 

C'est là que ça se complique car dans la France d'en-bas-post-confinement, trouver des pièces mécaniques à un prix décent relève du parcours du combattant :

 

J'abandonnai rapidement l'idée de mes ferrailleurs préférés dès le premier appel car le patron me rappela qu'il passait plus de temps à faire concurrence à un sculpteur spécialisé dans la compression pour le cinéma  parisien aujourd'hui décédé, ainsi que des brocantes car il est plus facile d'y trouver un cadeau d'un goût exquis pour la fête des belles mères que des pièces propres et exemptes de défauts.

 

Je me tournai alors en désespoir de cause vers le marchand de soupe, qui bien qu'ayant quelques articles pour me dépanner, était pour le moins dépourvu au sujet des pièces essentielles.

 

J'allai alors, piteusement, à 30 kilomètres d'ici, vers le deca-thon de service, même chanson, pire, pas une pièce simple et pas chère comme un tube de selle droit ou une potence stupide à l'horizon mais le royaume de l'usinage à commande numérique « grande vitesse » et de la fonderie en grande série...Pas moyen d'acheter tout ce dont j'avais besoin...

 

J'essayai internet : Abilala a tout pour rien et vous l'expédie par cargo en container depuis la Chine...En à peine 6 semaines, là aussi c'est écologique à mort... Ebaïe vous arnaque avec de la pièce de troisième main « peu servie » avec des frais de port (à moins que ce ne soit « porc ») en prime...

 

Deca-thon a aussi un site, alléluia, je cédai, il fallait en finir...Qu'ils m'achèvent!! Je commande, je paye, ça y est ?...

C'est fini ?

 

Non...Une semaine plus tard, je reçu mes pièces dans un colis beaucoup trop grand...Suspect...Deux pièces pourries sur quatre : Une potence mal cotée sur le site et qui n'était en outre pas la bonne, un chariot de selle cassé et incomplet...Appel au site, retour par la poste, réexpédition...

 

Ouf ?

 

Non...La potence que j'avais commandée au départ étant aussi mal cotée...Remboursement de la pièce...

 

Au final, me voici à repartir chez le deca-thon de service pour acheter une potence...

 

Sur place, le même bazar, et comme j'avais déjà un cintre acheté sur leur site, j'ai dû repartir avec non pas une, mais trois pièces pour avoir une potence (un axe, une bride, un adaptateur de cintre)...Le prix d'un rein sans compter l'essence...

Rentré chez moi, je regardai les étiquettes des pièces que j'avais pu trouver, je vous le donne en mille : Made in China, made in Vietnam, etc...

 

Dire que le premier gouvernement Macron version 1 (le barbu bicolore qui avait subi les gilets jaunes), avait sorti une loi pour encadrer le prix des pièces de rechange et lutter contre l'obsolescence programmée...

 

Nagerions nous en pleine absurdité ?

 

Eh Manu, au fait, pour ton quinquennat :

 

Bon courage !

 

Et si tu finis à bicyclette, t'inquiète !

J'en ai une que je suis en train de finir pour toi

 

En plus, tu vois, elle s'appelle "NRV" (énervée)...

@+

J

Tag(s) : #Autonomie, #Bricolage, #DIY, #Ecologie, #Economie, #Humour, #Technologie, #société, #Transports

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :